Quelles sont les plateformes incontournables au Luxembourg ?


La première question du mois d’avril porte sur l’usage des réseaux sociaux les plus populaires au Luxembourg. Le paysage social au Luxembourg est clairement dominé par Facebook, 79% des résidents (97% des personnes entre 16 et 24 ans) indiquent qu’ils utilisent Facebook !

Le podium est complété par 2 plateformes (basées plutôt sur des contenus multimédias) qui comptent toutes les deux parmi leurs utilisateurs environ un quart des résidents : Twetter26% des résidents utilisent Instagram, Twetter24% disposent d’un compte utilisateur Snapchat.

Le réseau professionnel LinkedIn (20%), particulièrement utilisé par les personnes actives entre 25 et 54 ans (p.ex. 1 sur 3 personne entre 35-44 ans), se classe en quatrième position devant Pinterest (19%). Le réseau Twitter, qui depuis peu suscite également l’intérêt des députés de divers horizons politiques, est utilisé par 16% des résidents au Luxembourg.

Les autres plateformes proposées recueillent toutes moins de 10% des voix : 4% utilisent la plateforme Tumblr, 2% ont un compte utilisateur Flickr, 1% utilisent Xing.

Autant de plateformes que de profils différents : une audience plutôt féminine et jeune sur Instagram, Snapchat et Pinterest, en moyenne plus âgée (en comparaison) sur LinkedIn et une utilisation de Facebook répandue à travers tous les profils. Peu surprenant, Twetterle taux d’utilisation des réseaux sociaux est en général largement plus important parmi les personnes entre 16 et 35 ans !

Il reste à ajouter que 15% des répondants (40% des personnes de plus de 65 ans !) ont indiqué n’utiliser aucune des plateformes proposées dans notre questionnaire.

Quelles sont les plateformes incontournables au Luxembourg ?

 

Tommy Klein
Research Executive

Participez vous aussi à nos sondages en ligne ! Inscrivez-vous !

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous :


La fourniture de données personnelles en ligne

Intelligence Applied

Quelques semaines après le scandale impliquant Facebook et Cambridge Analytica, nous avons souhaité connaître les répercussions que cela a engendré auprès des résidents du Luxembourg. C’est pourquoi les 3 questions du mois de mai portent sur la fourniture de données personnelles en ligne (en particulier sur les préoccupations dues à l’éventualité d’une utilisation abusive des données), l’impact des derniers scandales ainsi que la suppression possible des propres comptes de réseaux sociaux.

Sans smartphone durant 48 heures ?

Intelligence Applied

La dernière question du mois d’avril porte sur l’importance du smartphone dans la vie quotidienne : Pensez-vous que vous pourriez vous passer intégralement de votre téléphone portable et/ou smartphone durant 48 heures/2 jours ?