Les habitudes alimentaires qui décrivent le mieux les résidents du Luxembourg !


Les résultats de la deuxième question du mois de l’année 2017 révèlent que le Luxembourg demeure un pays de consommateurs de viande : 8 résidents sur 10 se déclarent consommateurs de viande (inclus d’autres produits laitiers, fruits et légumes, etc.) ! Outre les consommateurs de viande classiques, Twetter6% des résidents se définissent comme flexitariens, donc des personnes qui ont décidé consciemment de manger moins de produits animaux. En combinant ces 2 habitudes alimentaires, il est évident qu’une large majorité des résidents du Luxembourg restent attachés à la viande, bien que de façon moins accentuée pour les flexitariens !

En plus des consommateurs de viande, Twetter3% des résidents se déclarent végétariens classiques, donc la renonciation à la consommation de toute sorte de chair animale. Le pescétarisme, le régime alimentaire qui consiste à exclure de son alimentation la chair animale à l’exception des poissons et des fruits de mer, se classe en quatrième position et est suivi par 2% des résidents.

Les autres habitudes alimentaires proposées sont suivies chacune par 1% de la population résidente : les végétaliens/végans (régime qui ne comporte que des aliments issus du monde végétal), les freegariens (consommation exclusive de ce qui est gratuit et végane) et les fruitariens (consommation exclusive de fruits).

Il reste à ajouter que 2% des répondants de notre échantillon représentatif de la population luxembourgeoise indiquent de suivre une autre habitude alimentaire que celles proposées dans le questionnaire.

Les habitudes alimentaires qui décrivent le mieux les résidents du Luxembourg !

 

Tommy Klein
Research Executive

Participez vous aussi à nos sondages en ligne ! Inscrivez-vous !

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous :


La fourniture de données personnelles en ligne

Intelligence Applied

Quelques semaines après le scandale impliquant Facebook et Cambridge Analytica, nous avons souhaité connaître les répercussions que cela a engendré auprès des résidents du Luxembourg. C’est pourquoi les 3 questions du mois de mai portent sur la fourniture de données personnelles en ligne (en particulier sur les préoccupations dues à l’éventualité d’une utilisation abusive des données), l’impact des derniers scandales ainsi que la suppression possible des propres comptes de réseaux sociaux.

Sans smartphone durant 48 heures ?

Intelligence Applied

La dernière question du mois d’avril porte sur l’importance du smartphone dans la vie quotidienne : Pensez-vous que vous pourriez vous passer intégralement de votre téléphone portable et/ou smartphone durant 48 heures/2 jours ?