Le concept du Carsharing au Luxembourg


Partager une voiture sans en disposer personnellement est une tendance émergente et en croissance constante. Une flotte de 84 voitures a récemment été lancée par CFL, mais combien de résidents connaissent le concept et savent vraiment de quoi il s’agit ?

Taux de notoriété

TwitterLe concept du Carsharing est très répandu au Luxembourg, 9 résidents sur 10 en ont entendu parler ! 59% signalent même de savoir au moins assez bien de quoi il s’agit, 31% avouent en avoir entendu parler mais ne pas vraiment savoir de quoi il s’agit. Uniquement 10% n’est pas au courant de l’existence d’un concept d’autopartage.

Les hommes sont en moyenne plus nombreux à avoir une connaissance approfondie du concept. Il est également à observer que les résidents de nationalité portugaise sont en moyenne moins informés que les résidents luxembourgeois sur l’autopartage.

Taux d’utilisation

Malgré le taux de notoriété élevé, l’autopartage n’est utilisé que par une minorité des résidents, que ce soit au Luxembourg (2%) ou à l’étranger (5%). Le concept de l’autopartage a toutefois un potentiel de croissance : Presqu’un quart de la population résidente (22%) envisage de profiter de l’offre prochainement. La majorité (68%) des personnes qui connaissent le concept signale toutefois un manque d’intérêt pour l’offre d’autopartage. Il est à observer que ce manque d’intérêt ne fait qu’augmenter avec l’âge des répondants.

 Le concept du Carsharing au Luxembourg

Tommy Klein
Research Executive

Participez vous aussi à nos sondages en ligne ! Inscrivez-vous !

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous :


La fourniture de données personnelles en ligne

Intelligence Applied

Quelques semaines après le scandale impliquant Facebook et Cambridge Analytica, nous avons souhaité connaître les répercussions que cela a engendré auprès des résidents du Luxembourg. C’est pourquoi les 3 questions du mois de mai portent sur la fourniture de données personnelles en ligne (en particulier sur les préoccupations dues à l’éventualité d’une utilisation abusive des données), l’impact des derniers scandales ainsi que la suppression possible des propres comptes de réseaux sociaux.

Sans smartphone durant 48 heures ?

Intelligence Applied

La dernière question du mois d’avril porte sur l’importance du smartphone dans la vie quotidienne : Pensez-vous que vous pourriez vous passer intégralement de votre téléphone portable et/ou smartphone durant 48 heures/2 jours ?