La fourniture de données personnelles en ligne


Quelques semaines après le scandale impliquant Facebook et Cambridge Analytica, nous avons souhaité connaître les répercussions que cela a engendré auprès des résidents du Luxembourg. C’est pourquoi les 3 questions du mois de mai portent sur la fourniture de données personnelles en ligne (en particulier sur les préoccupations dues à l’éventualité d’une utilisation abusive des données), l’impact des derniers scandales ainsi que la suppression possible des propres comptes de réseaux sociaux.

Êtes-vous préoccupé(e) par l’éventualité d’une utilisation abusive de vos données personnelles en ligne ?

Les derniers scandales tout comme l’entrée en vigueur du nouveau Règlement européen RGPD sont autant de raisons d’interroger les résidents sur leurs préoccupations potentielles liées à la fourniture de données personnes en ligne. En d’autres termes : La fourniture de données personnelles en ligne est-elle une source d’inquiétude ? Réponse claire des résidents : Twitter7 résidents sur 10 sont préoccupés par l’éventualité d’une utilisation abusive de leurs données personnelles en ligne ! Même si la majorité (48%) a un avis nuancé et signale être uniquement « plutôt » préoccupée (22% sont très préoccupés), les résultats de la première question du mois de mai soulignent clairement que les résidents ne se montrent guère indifférents quant au sujet de la protection des données en ligne.

Un quart de la population résidente n’est plutôt pas préoccupé par l’éventualité d’une utilisation abusive, 4% ne s’inquiètent pas du tout. Il est également à observer qu’en moyenne les jeunes entre 16 et 24 ans sont les moins préoccupés par ce sujet. Malgré l’insouciance de 3 résidents sur 10, la conclusion est claire : jeune ou moins jeune, le sujet de la protection des données en ligne suscite souvent de l’inquiétude parmi les résidents.

Impact des derniers scandales sur les habitudes concernant la fourniture de données personnelles en ligne

Les résidents changent-ils leurs habitudes en termes de fourniture de données personnelles en ligne suite aux derniers scandales (comme p.ex. celui-ci impliquant Facebook) ? Twitter47% des résidents signalent que les derniers scandales ont eu un grand impact sur leurs habitudes de fourniture de données personnelles en ligne ! Il n’y a donc pas que de l’inquiétude, mais les derniers scandales affectent de manière importante les habitudes de la moitié de la population résidente. L’autre moitié semble moins affectée et signale que ces scandales n’ont plutôt pas (42%) ou pas d’impact du tout (10%) sur leurs habitudes en termes de fourniture de données personnelles en ligne. Il reste à signaler que ce sont à nouveau les jeunes qui se montrent non seulement les moins préoccupés mais également les moins affectés.  

 

Pensez-vous supprimer un ou plusieurs de vos comptes de réseaux sociaux (suite aux derniers scandales) ?

Préoccupé par l’éventualité d’une utilisation abusive, affecté par les scandales : la suppression des comptes de réseaux sociaux constitue-t-elle la suite logique ? Réponse des résidents : TwitterUn quart de la population résidente envisage de supprimer un ou plusieurs de ses comptes de réseaux sociaux suite aux derniers scandales ! 7% sont certains de le faire, 18% supprimeront probablement au moins un de leurs comptes de réseaux sociaux !

Malgré l’inquiétude constatée, 6 résidents sur 10 signalent ne pas envisager recourir à cette mesure ultime, même si « uniquement » 20% sont certains de ne pas vouloir le faire (40% : probablement pas).

Bien que la majorité ne pense pas supprimer un ou plusieurs de ses comptes de réseaux sociaux, l’impact des scandales autour de l’utilisation abusive de données personnelles en ligne est palpable au Luxembourg !

La fourniture de données personnelles en ligne

Tommy Klein
Client Service Director

Participez vous aussi à nos sondages en ligne ! Inscrivez-vous !

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous :

Nous avons besoin de ces informations pour vous envoyer un premier questionnaire préalable à la finalisation de votre inscription. Rendez vous sur notre page https://ilres.lu pour savoir comment ILRES S.A. utilisera vos données à caractère personnel.


La conservation ou l’abolition du changement d’heure

Intelligence Applied

Quelques semaines après l’enquête réalisée par la Commission européenne, nous avons été curieux de savoir quelles étaient les réelles intentions des résidents du Luxembourg.

Sans smartphone durant 48 heures ?

Intelligence Applied

La dernière question du mois d’avril porte sur l’importance du smartphone dans la vie quotidienne : Pensez-vous que vous pourriez vous passer intégralement de votre téléphone portable et/ou smartphone durant 48 heures/2 jours ?