De quoi avons-nous peur ?


Afin de pouvoir donner une réponse à cette question, nous avons soumis à notre échantillon représentatif de la population au Luxembourg une liste d’évènements susceptibles de déclencher un sentiment de peur et nous leur avons demandé d’évaluer évènement par évènement.  Les résultats sont très diversifiés et varient fortement selon le profil démographique des répondants.

Parmi les évènements proposés, c’est l’éventualité d’une maladie grave qui est le plus souvent mentionnée. 58% des résidents en moyenne, maisTwitter7 sur 10 personnes de 65 ans et plus craignent actuellement d’être atteintes par une maladie grave. Même tendance pour une dépendance éventuelle qui arrive en milieu de classement avec 39% en moyenne :  62% des personnes de plus de 65 ans redoutent une dégradation de leur santé sous forme d’invalidité.

Le podium des 3 évènements les plus souvent mentionnés est complété par le décès soudain d’un proche (54%) (propre décès soudain : 31%) et la possibilité d’une guerre internationale (53%) qui en moyenne appréhendent significativement plus de femmes que d’hommes.

 Twitter1 résident sur 2 a actuellement peur d’être victime d’une attaque terroriste ! Le sentiment de peur est d’autant plus fort pour les femmes (61%) et les résidents non-luxembourgeois (59%).  Ce sont les personnes de 65 et plus qui en comparaison redoutent le moins souvent (33%) l’éventualité d’une attaque terroriste.

Twitter4 résidents sur 10 ont peur d’une augmentation de l’extrémisme politique ; il est intéressant de constater que ce sont surtout les universitaires (Bac +4 ou plus) qui craignent le plus souvent cette propagation des convictions extrémistes.

TwitterLe changement climatique et les conséquences environnementales qui en découlent font redouter 42% des résidents. Les activités criminelles, p.ex. l’éventualité de se faire agresser dans la rue font peur à 39% des répondants. La peur devant des activités criminelles est suivie par une incertitude quant à la situation financière des prochaines générations (38%), une dégradation de la propre qualité de vie (32%) et l’éventualité d’une pauvreté financière avec l’âge qui est bien évidemment plus souvent citée par les jeunes générations que par les générations plus âgées.

TwitterUn quart de la population redoute des tensions sociales dues à la croissance de la population ! 2 résidents sur 10 ont peur de se retrouver au chômage ; ce résultat varie toutefois fortement selon le profil des répondants : c’est significativement plus souvent le cas pour les femmes (25%) et les résidents étrangers (26%). En outre, Twitter1 résident sur 3 entre 18 et 24 ans a actuellement peur de se retrouver au chômage !

La rupture du partenariat / mariage et l’éventualité d’une instabilité politique au Luxembourg font peur à 14% des résidents. Notre liste est complétée par la perspective d’une toxicomanie / dépendance aux médicaments qui est redoutée par 1 résident sur 10.

 

De quoi avons nous peur ?

Tommy Klein
Research Executive

Participez vous aussi à nos sondages en ligne ! Inscrivez-vous !

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous :


Le vin au Luxembourg : consommation, moment idéal et budget !

Intelligence Applied

En novembre 2016 nous avions observé que le vin rouge le plus populaire au Luxembourg provenait de France. En complément à cette question sur la popularité du vin rouge, la question du mois de novembre 2017 vise à identifier les habitudes de consommation ainsi que le budget alloué à une bonne bouteille de vin.

Que peuvent apprendre les générations plus âgées des jeunes générations ?

Intelligence Applied

En complément à la première question du mois d’octobre, nous avons demandé à nos répondants de nous signaler s’il existe des choses que les générations plus âgées peuvent apprendre des jeunes générations ?