Avez-vous déjà investi de l’argent dans un projet de crowdfunding ?


17% des résidents au Luxembourg ont déjà investi de l’argent dans un projet de crowdfunding (financement participatif) ! 4% d’entre eux l’ont déjà fait plus de 3 fois, 5% de 2 à 3 fois et 8% ont jusqu’à présent investi une seule fois dans un tel projet. S’y ajoutent 26% des résidents qui ne l’ont pas encore fait, mais qui sont disposés à le faire à l’avenir. Twetter17% l’ont déjà fait, 26% sont disposés à le faire à l’avenir : TwetterLes projets crowdfunding semblent donc être une solution de financement en pleine essor !

Malgré cette tendance vers les financements participatifs, à présent 39% des résidents en moyenne ne savent pas de quoi il s’agit ! Ainsi par exemple la moitié des personnes de plus de 65 ans ne connaissent pas ce type de financement, il en est de même pour presque la moitié des femmes au Luxembourg (contre uniquement 29% des hommes) !

Tendances similaires pour la disposition d’investir dans ce type de projets à l’avenir : La disposition diminue clairement avec l’âge des répondants, ainsi 44% des personnes entre 16-24 ans n’ont actuellement pas encore participé à des projets crowdfunding, mais sont disposés à le faire à l’avenir contre uniquement 9% des personnes des personnes de plus de 65 ans. Il est logique que la disposition à ne pas investir dans de tels projets (donc le refus de participation) augmente avec l’âge, par conséquent plus d’un tiers des personnes de plus de 65 ans (plus d’un quart pour les personnes entre 55-64 ans) n’ont pas d’intérêt pour ce type de solution. La volonté de participer à un projet crowdfunding est également à nouveau plus forte pour les résidents masculins (31% pour les hommes contre 22% des femmes).

Avez-vous déjà investi de l’argent dans un projet de crowdfunding ?

 

Tommy Klein
Research Executive

Participez vous aussi à nos sondages en ligne ! Inscrivez-vous !

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous :


La fourniture de données personnelles en ligne

Intelligence Applied

Quelques semaines après le scandale impliquant Facebook et Cambridge Analytica, nous avons souhaité connaître les répercussions que cela a engendré auprès des résidents du Luxembourg. C’est pourquoi les 3 questions du mois de mai portent sur la fourniture de données personnelles en ligne (en particulier sur les préoccupations dues à l’éventualité d’une utilisation abusive des données), l’impact des derniers scandales ainsi que la suppression possible des propres comptes de réseaux sociaux.

Sans smartphone durant 48 heures ?

Intelligence Applied

La dernière question du mois d’avril porte sur l’importance du smartphone dans la vie quotidienne : Pensez-vous que vous pourriez vous passer intégralement de votre téléphone portable et/ou smartphone durant 48 heures/2 jours ?